La Tribune
Le directeur général de la Fondation Rock-Guertin, Denis Fortier, exhibe quelques-unes des 2500 lettres que l'organisme reçoit à l'appui des demandes de paniers.
Le directeur général de la Fondation Rock-Guertin, Denis Fortier, exhibe quelques-unes des 2500 lettres que l'organisme reçoit à l'appui des demandes de paniers.

Des lettres qui témoignent du mauvais sort

Alain Goupil
La Tribune
Encore cette année, la Fondation Rock-Guertin a reçu pas moins de 2500 demandes de Paniers de l'espoir. Chacune de ces demandes est accompagnée d'une lettre décrivant les raisons pour lesquelles le demandeur s'adresse à la Fondation.