La Tribune
Une centaine d'employés ont manifesté devant les bureaux de la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, jeudi, pour dénoncer l'abolition de 300 postes équivalents temps complet au sein de l'établissement.
Une centaine d'employés ont manifesté devant les bureaux de la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, jeudi, pour dénoncer l'abolition de 300 postes équivalents temps complet au sein de l'établissement.

Le syndicat dénonce un geste «totalement improvisé»

Charles Beaudoin
La Tribune
Se disant « consternés » et « outrés », une centaine d'employés affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS)-CSN ont manifesté devant l'édifice où siège la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, jeudi, pour dénoncer l'abolition de 300 postes équivalents temps complet (ETC) annoncée par cette dernière en novembre, un geste qu'ils qualifient « d'improvisé ».