La Tribune
Les employés de l'UdeS et des étudiants ont utilisé leur temps de pause, lundi, afin de dénoncer les compressions. Ils ont formé symboliquement un «non».
Les employés de l'UdeS et des étudiants ont utilisé leur temps de pause, lundi, afin de dénoncer les compressions. Ils ont formé symboliquement un «non».

Pause symbolique à l'UdeS

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
La pause des employés de l'Université de Sherbrooke et des étudiants a servi à dénoncer les coupes du gouvernement Couillard dans le réseau universitaire québécois, lundi. Plus d'une trentaine d'organisations syndicales et étudiantes ont pris part à l'événement dans la province.