La Tribune
La mairesse de Waterville Nathalie Dupuis propose d'ouvrir les portes du Camp Val-Estrie aux réfugiés syriens qui arriveront dans la région.
La mairesse de Waterville Nathalie Dupuis propose d'ouvrir les portes du Camp Val-Estrie aux réfugiés syriens qui arriveront dans la région.

La mairesse de Waterville lève la main

Maryse Carbonneau
La Tribune
Waterville lève la main afin de recevoir des réfugiés syriens chez elle.« Lorsque Mercedes Orellana du Service d'aide aux Néo-Canadiens (SANC) a mentionné que, dans le pire des cas, on hébergerait les migrants dans des chambres d'hôtel, j'ai immédiatement pensé au Camp Val-Estrie, partage Nathalie Dupuis, mairesse de Waterville. On a tout en place pour accueillir ces gens-là. Après tout ce qu'ils auront vécu, il me semble que ça leur permettrait de reprendre leur souffle de vivre ici. »