La Tribune
Avec la volonté du Canada d'accueillir 25 000 réfugiés d'ici la fin de l'année, le Service d'aide aux Néo-Canadiens s'est placé sur un pied d'alerte.
Avec la volonté du Canada d'accueillir 25 000 réfugiés d'ici la fin de l'année, le Service d'aide aux Néo-Canadiens s'est placé sur un pied d'alerte.

Branle-bas pour l'accueil de réfugiés avant les Fêtes

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Le Service d'aide aux Néo-Canadiens (SANC) est sur un pied d'alerte. À la suite de l'annonce du Canada qui souhaite accueillir 25 000 réfugiés syriens, le SANC sait qu'il recevra des réfugiés, mais il ne sait pas encore quand et combien. De son côté, l'Église syriaque orthodoxe a soumis 100 dossiers et s'attend à recevoir environ 300 personnes provenant de la Syrie, l'Irak, la Jordanie, le Liban et la Turquie.