La Tribune
La Sherbrookoise Suzanne Nadeau-Whissell interpelle la Maison Aube-Lumière afin que les patients puissent bénéficier de l'aide médicale à mourir.
La Sherbrookoise Suzanne Nadeau-Whissell interpelle la Maison Aube-Lumière afin que les patients puissent bénéficier de l'aide médicale à mourir.

La Maison Aube-Lumière interpellée

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Alors que la Maison Aube-Lumière doit se prononcer sur l'aide médicale à mourir mardi, l'infirmière retraitée Suzanne Nadeau-Whissell, atteinte de la SLA, interpelle l'établissement afin qu'il respecte la décision de ses résidents qui souhaitent obtenir l'aide médicale à mourir.