La Tribune
Lorsqu'il étudiait à Sherbrooke, Kéven Breton dénonçait notamment dans La Nouvelle et dans Le Collectif les problèmes d'accessibilité de la ville. Maintenant installé à Montréal, il continue de le faire, entre autres en pilotant avec Portraits de Montréal le projet d'exposition virtuelle À la porte.
Lorsqu'il étudiait à Sherbrooke, Kéven Breton dénonçait notamment dans La Nouvelle et dans Le Collectif les problèmes d'accessibilité de la ville. Maintenant installé à Montréal, il continue de le faire, entre autres en pilotant avec Portraits de Montréal le projet d'exposition virtuelle À la porte.

Il lutte pour rendre le Québec accessible

Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Après avoir étudié à l'Université de Sherbrooke et grandi en Beauce, Kéven Breton est allé s'installer à Montréal. Des trois régions où il a habité, il s'agit évidemment - densité oblige - de celle où celui qui se déplace en fauteuil roulant a le plus accès au transport en commun.