La Tribune

Vincent Graton: «Je vais me battre pour que ces enfants retrouvent leur père!»

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le comédien Vincent Graton, Estrien d'adoption, faisait partie des manifestants prenant part à la vigile pour la libération du blogueur saoudien Raif Badawi, jeudi devant le complexe Guy-Favreau à Montréal. Touché par la cause de ce père de famille de 31 ans condamné à 1000 coups de fouet, 10 ans de prison et une amende de 300 000 $, M. Graton sent qu'il peut faire une différence.