La Tribune
Des coupures supplémentaires oscillant entre 1,5 et 2 M$ seront exigées de l'Université de Sherbrooke.
Des coupures supplémentaires oscillant entre 1,5 et 2 M$ seront exigées de l'Université de Sherbrooke.

Le couperet tombe à l'UdeS tandis que Bishop's planche sur un plan de redressement

Isabelle Pion
Isabelle Pion
Déjà prise à récupérer 18 M $ pour l'année financière en cours, l'Université de Sherbrooke jonglera avec de nouvellescompressions, qui pourraient osciller autour de 1,5 M à 2 M $, selon l'hypothèse établie par l'institution. En dépit de l'ampleur de la commande, l'UdeS fera tout pour éviter un déficit et le plan de redressement qui en découlerait, indique Martin Buteau, vice-recteur aux ressources humaines et financières. L'Université Bishop's planche pour sa part sur un plan de redressement qui devra être soumis à Québec d'ici avril 2015.