La Tribune
Julie Boulet
Julie Boulet

Rien vu, rien entendu

Daphné Cameron
Daphné Cameron
La Tribune
L'ancienne ministre libérale des Transports du Québec, Julie Boulet, a martelé devant la commission Charbonneau hier qu'elle ne s'était jamais occupée du financement politique, au point où elle ne connaissait ni le coût de ses campagnes électorales, ni combien elle amassait en dons chaque année, ni son objectif de financement de 100 000 $.« Je n'ai jamais, jamais fait de financement politique, je n'ai jamais vendu un billet pour un cocktail ou une carte de membre », a déclaré la députée libérale de Laviolette. C'est Amina Chaffaï qui s'occupait des activités de financement de Mme Boulet, qui ont consisté en deux cocktails par année, un dîner annuel de hot-dogs et trois soupers durant son mandat de trois ans.