La Tribune

Une détention de 42 mois demandée pour Michel Dubuc

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Michel Dubuc, déjà reconnu coupable d'extorsion dans le but d'obtenir des faveurs sexuelles et d'agression sexuelle, pourrait devoir purger jusqu'à 42 mois de détention dans un centre fédéral. Voilà du moins ce qu'a demandé le représentant de la Couronne au juge Conrad Chapdelaine, mardi après-midi au palais de justice de Sherbrooke.