La Tribune
Le lanceur Danny Prata a complètement changé la donne alors qu'il est arrivé au monticule en quatrième manche.
Le lanceur Danny Prata a complètement changé la donne alors qu'il est arrivé au monticule en quatrième manche.

Prata mène les siens vers un ultime match

Josée-Anne Sarazin-Côté
La Tribune
C'est comme si les Expos de Sherbrooke avaient joué deux matchs samedi. L'avant et l'après Danny Prata. Quand le lanceur s'est pointé au monticule du Stade Amédée-Roy, en quatrième, le vent a tourné. Les Expos ont remonté un déficit de 6-1 pour finalement l'emporter 7-6 sur le Big Bill de Coaticook, forçant la tenue d'une cinquième partie, dimanche. Le pire dans tout ça? Prata n'avait pas dormi depuis 36 heures.