La Tribune
Dans le calme relatif de la nuit chinoise, nous nous sommes émerveillés devant cette bicyclette qui aurait autrement passé inaperçue. Pour les souvenirs qu'elle évoque, dans l'objectif du photographe, il ne peut s'agir que d'un chef-d'oeuvre.
Dans le calme relatif de la nuit chinoise, nous nous sommes émerveillés devant cette bicyclette qui aurait autrement passé inaperçue. Pour les souvenirs qu'elle évoque, dans l'objectif du photographe, il ne peut s'agir que d'un chef-d'oeuvre.

La nuit, tout n'est pas gris

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Il y a ceux qui voyagent pour se reposer... Qui se laissent border dès que le soleil a rejoint son lit et qui font la grasse matinée avant de retourner s'allonger sur la plage.