La Tribune
Il m'a fallu me rendre à l'évidence qu'il n'y avait rien de bien compliqué à déambuler par moi-même pour explorer l'ancien ghetto de Varsovie, comme ici rue Walicow.
Il m'a fallu me rendre à l'évidence qu'il n'y avait rien de bien compliqué à déambuler par moi-même pour explorer l'ancien ghetto de Varsovie, comme ici rue Walicow.

Une petite frousse avant de partir?

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Ce qu'il y a de beau, c'est de rêver. Ce qu'il y a d'effrayant, c'est de se donner les moyens de réaliser ces rêves.