La Tribune

Les proches des naufragés ont vécu des heures angoissantes

La Tribune
La Tribune
Les proches des trois naufragés sherbrookois repêchés par un paquebot dans les eaux de l'Atlantique, après avoir chaviré en pleine tempête à 330 miles de Norfolk en Virginie, ont connu des moments insoutenables lorsqu'ils ont appris dimanche que la balise de détresse avait été activée. Pendant près de six heures, les familles ont été sans nouvelles de leur enfant.