La Tribune
Boston avait des allures de villes fantôme, vendredi, alors que les citoyens devaient rester confinés à la maison.
Boston avait des allures de villes fantôme, vendredi, alors que les citoyens devaient rester confinés à la maison.

Des Estriens au coeur de la chasse à l'homme

Caroline Bouchard
La Tribune
Après avoir vécu des heures d'angoisse confinés chez eux, Judith Lachance et Steve Ulrich ont finalement pu dormir l'esprit en paix, hier soir, après que le deuxième suspect impliqué dans les attentats du marathon de Boston ait été arrêté. Vers 21 heures, quelques minutes suivant l'arrestation de Dzhokar Tsarnaev, cette petite famille installée au coeur même de la chasse à l'homme qui se poursuivait depuis la nuit de jeudi à vendredi a enfin pu reprendre une vie normale.