La Tribune

Statut d'un indicateur de police: la requête est renvoyée en première instance

La Presse Canadienne
Une personne qui a renseigné la Sûreté du Québec pendant cinq ans sur des activités criminelles devra retourner devant un juge de première instance pour s'assurer qu'elle demeure anonyme.C'est le cas de «B».