La Tribune

Explosion chez BRP: la partie qui a été soufflée sera bientôt démolie

Caroline Bouchard
La Tribune
Près de trois mois après l'explosion qui a soufflé une section du centre de recherche de BRP, à Valcourt, la partie du bâtiment touché pourra finalement être démoli ce mois-ci. Toutefois, l'enquête de la Commission de la santé et sécurité au travail (CSST) de l'Estrie se poursuit toujours afin de déterminer la cause exacte de la déflagration survenue dans la nuit du 9 novembre et qui a coûté la vie à un technicien de BRP, Sébastien Tardif, qui était âgé de 38 ans.