La Tribune

Les signaleurs routiers se mobilisent

François Van Hoenacker
François Van Hoenacker
La Tribune
C'est un véritable cri du coeur qu'ont lancé samedi les signaleurs routiers du Québec. « Trois de mes collègues ont perdu la vie en deux ans. Ça ne peut plus durer », lance Sophie Rémillard, signaleuse depuis cinq ans. « Combien de temps ça va prendre avant que les gens réalisent que des vies humaines sont en jeu? », ajoute-t-elle alors qu'elle participait à la mobilisation de l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec qui a réuni une quinzaine de personnes samedi dans les rues de Sherbrooke.