La Tribune

À un taux zéro alcool, la cuite demeure dangereuse

Lia Lévesque
La Tribune
Une étude de l'organisme Éduc'alcool démontre que c'est après une cuite, lorsque la quantité d'alcool dans le sang est tombée à zéro, que les malaises sont à leur point culminant, et qu'il est donc encore tout aussi dangereux de conduire un véhicule ou de manipuler un outil.