La Tribune

Un déficit qui grandit depuis 2002

David Bombardier
David Bombardier
La Tribune
Le déficit démocratique, décrié tant par les opposants que par les appuyeurs du défunt rapport Paquin, existe depuis la fusion de 2002. Au cours des dix dernières années, il s'est déplacé entre deux arrondissements et s'est constamment amplifié à Lennoxville.Lors de la création de la nouvelle Ville de Sherbrooke, l'arrondissement de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville comptait beaucoup moins d'électeurs par élu que les trois autres arrondissements les plus populeux (Fleurimont, Mont-Bellevue et Jacques-Cartier).