La Tribune

L'OQLF confirme la légalité

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Après avoir offert une prime au bilinguisme à 40 de ses employés, la Ville de Sherbrooke a été la cible de nombreuses critiques provenant de quelques politiciens et des organismes luttant pour la protection de la langue française. Trois mois plus tard, l'Office québécois de la langue française (OQLF) confirme maintenant que cette prime demeure tout à fait légale.